Sebastien Schuller

Sebastien schuller-Philippe-Mazzoni 2

Heat Wave est d'ailleurs un très beau titre, empreint d'une certaine poétique... Que vous évoque ce mot, "wave"?

"Heat Wave" vient un peu de l’observation des étés lourds et moites que l’on rencontre sur la Côte Est des Etats-Unis, de Philadelphie à Miami ; et des tempêtes tropicales de fin d’été - de l’imagerie que j’ai pu me construire autour. Le mot "wave" est aussi un mot que j’ai toujours aimé lier au courant cinématographique. Pour la musique, je le percevais comme un renouveau, un mouvement qui viendrait vous prendre, vous toucher où que vous soyez.

Plus affirmé dans une démarche électronique, en quoi Heat Wave est-il un accomplissement artistique pour vous?

Mes albums témoignent à chaque fois de mon état d’esprit, de mes envies et réflexions personnelles qui, du coup, en deviennent des accomplissements artistiques. Je me souviens de chaque situation, chaque détail et de quelle manière j’ai pu créer chacun de ces titres car ils sont tous très liés à des moments de ma vie.

Mais il est vrai que j’avais depuis longtemps envie de faire des titres plus rythmiques et plus dansants. Je me suis replongé dans mes souvenirs d’adolescence à l’époque ou je découvrais la musique New Wave, une influence musicale qui m’a acompagnée pendant tant d’années... et que je n’avais pas encore vraiment reussi à faire ressortir. En tout cas, le ying et le yang s’entrelacent trop chez moi pour pouvoir en faire ressortir qu’un seul côté malgré les éléments rythmiques du disque.

Le morceau "Tropical Storm" témoigne d'une genèse particulière...

À l’approche de l’ouragan Irene, je me souviens m’être promené à vélo sous des pluies chaudes avant que les arbres ne commencent à s’agiter fortement. Je pense que j’ai simplement essayé de reproduire certains des sons que j'avais pu entendre. J’avais aussi la sensation que le thème de clavier et d’orgue de ce morceau ressemblait à une face B imaginaire d’un 45t de Roxy Music que je n’ai peut être jamais écouté!

 

Pour écouter le superbe Heat Wave, c'est ici. 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace



Comments: