Gramme

Gramme


LUKE HANNAM

Premier coup de foudre musical ?

Olivers Army d’Elvis Costello. J’aimais beaucoup ses paroles, surtout "the boys from the Mersey and the Thames and the Tyne"… La voix d’Elvis est incroyable et sonnait à merveille lorsque je le chantais à tue-tête sur ma bicyclette à travers toute la ville. Je pense que j’avais l’impression de grandir - j’avais dix ans au moment de sa sortie, ce qui me semblait être un âge très, très important. De plus, mes parents disaient que ses fans avaient toujours un couteau sur eux, ce qui était terrifiant et d’autant plus excitant.  

Premier concert ?

Motorhead aux Assembly rooms de Derby, en Angleterre. Je me souviens que c’était le Bomber tour et les jeux de lumières étaient dingues ! Lemmy a beaucoup influencé mon jeu quand j’étais gosse et je me souviens avoir adoré Hawkwind quand j’étais à l’école primaire... Minimal, mais caillouteux comme un tracteur – un parfait son de basse. 

Première chanson jamais écrite ?

Une chanson dans la veine des Beatles quand j’avais 11 ans – l’année où j’ai commencé la basse. Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que j’avais bel et bien copié leur "Taxman".... C'était un sentiment incroyable. Une fois que j'ai découvert cet octave à la basse je suis devenu accro, et je le suis toujours!

Premier album acheté ?

By the Shadows, une compilation achetée avec l’argent qu’on m’avait donné parce que j’avais été courageux chez le dentiste ! Un disque brillant que j’aime toujours autant. Des bons sons de guitares qui seraient parfaits en bande sonore d’un film.

 

SAM LYNHAM

Premier coup de foudre musical ?

J’ai commencé le piano à l’âge de 4 ans et je suis tombée vite amoureuse de la musique classique, j’avais une passion véritable pour Mozart et la Sonate en do majeur est la première pièce que j’ai apprise. Je pouvais la jouer encore et encore, quitte à y consacrer mon heure de déjeuner à l’école. Mes parents n’en pouvaient plus !

Premier concert ?

The National Youth Jazz Orchestra au Paignton Festival Hall, en 1986. J’avais 13 ans mais j’ai réalisé alors que ce que je voulais, c’était chanter du jazz dans un big band. Cette année-là, j’ai rejoins The Devon Youth Jazz Orchestra… Le début de ma carrière.

Première chanson jamais écrite ?

C’était pour un concours de chansons de Noël, quand j’avais 12 ans. Elle s’appelait "Seasons song". J’avais bossé dessus à fond et j’avais même écrit une partie pour un quatuor de cordes. J’ai reçu un chèque de 25 livres et je me souviens avoir pensé : "Je suis riche !"

Premier album acheté ?

Dare, de The Human League. Je devais avoir 9 ou 10 ans et j’étais obsédée par le single "Don't you want me." Je pense que je l'ai toujours quelque part, avec des notes griffonnées plus de mon écriture désordonnée.

 

DAVE BATEMAN 

Premier coup de foudre musical ?

Blondie. J’avais une cousine plus âgée que moi, une authentique punk londonienne. Cette année-là, les punks faisaient toutes les couvertures de magazines. Quand j’ai rassemblé mon courage à deux mains lors d’une réunion de famille pour lui adresser la parole, je lui ai demandé : "Donc, tu aimes Blondie ?" Elle fut mortellement vexée :"Blondie n’est PAS une punk !" Très perturbant pour un enfant.

Premier concert ?

Roger Waters, le Hitchhiker tour à Birmingham. De très belles images, mais une performance sans âme…

Première chanson jamais écrite ?

Enfant, j'ai écrit une chanson poignante et parfaitement ridicule pour mon chat. Mes parents ont été très compréhensifs.

 

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotify



Comments: