Articles

La Femme

La Femme-Philippe-Mazzoni

Sortir dans des fêtes, être triste et être heureux. Vivre, ça t’alimente.

Une bonne engueulade peut adoucir l’atmosphère pendant quelque temps. Même si on des remords, comme on le dit dans Mystère : « même si tu es triste continue ta route, il y a quand même de l’espoir ». Et toujours des solutions.

Nos paroles, on les veut simples. Il faut savoir parler directement à quelqu’un. On est des porte-paroles malgré nous... Mais si on peut dire des choses qui aident les autres, tant mieux. On a une voix qui porte, alors autant véhiculer des messages.

Faire attention à la routine, au-delà de notre vécu sentimental. On fait des trucs fous, comme prendre l’avion plutôt que le bus. On squatte chez les gens, on va dans des pays différents. Ce qui est triste, c’est de savoir où on sera dans six mois ou un an.

On aime le son des années 60, mais on va de l’avant. On a tous produit tout seuls, de A à Z, avec la technique d'aujourd'hui. On veut avoir le contrôle. Ce groupe a été créé dans le but que ça marche et de faire des tournées dans le monde. Tiens, pourquoi pas faire comme Led Zeppelin et avoir un jet La Femme ?

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace



Comments: