Articles

Jake Bugg

Jake Bugg-Philippe-Mazzoni

 

Dans ma famille, tout le monde aimait la musique sauf moi. Jusqu'à l'anniversaire de mes 12 ans. Mon oncle m'a offert une guitare et je ne l'ai jamais lâchée.

J'ai commencé à écrire des chansons très vite, à jouer dans les bals du lycée... Mes idoles : Van Morrison, Bob Dylan, Jimi Hendrix... Ce qui m'a révélé au grand public, c'est de faire les première parties de Noel Gallagher. Je lui en serai toujours reconnaissant. Je n'avais que 18 ans, mon premier album n'était pas sorti. Les frères Gallagher, ce sont des dieux vivants en Angleterre, même si Oasis n'existe plus. J'essaye de suivre leur exemple en essayant de ne pas trop trafiquer mon son, et d'en préserver l'authenticité.

En musique, il y a une seule règle à suivre : savoir se réinventer, retrouver ses origines, à Nottingham ou au Mississipi, sans perdre ce pour quoi les gens t'aiment.

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace



Comments: