Articles

Hypnolove

Hypnolove-Philippe-Mazzoni


GENÈSE.

Thierry : Henning et Nicolas ont fait leurs études ensemble. Après avoir connu Nicolas par des amis communs, je lui ai proposé de monter un groupe ensemble avec pour seule ambition de faire un concert. Il m'a alors présenté Henning, nous avons fait quelques répétitions, et ça a si bien marché que nous ne nous sommes plus jamais quittés. 

Henning : Nous avons toujours écouté beaucoup de musiques différentes: de la funk, de la pop, du disco, du rock, de la musique électronique, des B.O., des musiques folkloriques, classiques, expérimentales etc. Dans Hypnolove, nous nous sommes intéressés à la musique de danse, mais souvent, les morceaux qu'on écoutaient et qui nous bouleversaient étaient un mélange de musiques dansantes (souvent disco) avec de beaux accords mineurs, et une certaine mélancolie...

HYPNOLOVE.

Thierry : Lors de nos premières répétitions, il y avait toujours un vieux magazine érotique qui traînait dans le studio. Nous sommes tombés sur une publicité pour un parfum aphrodisiaque sensé "draguer les filles à ta place" qui s'appelait Hypnolove. Le nom nous a tous mis d'accord car il s'accordait bien à l'ambiance générale de nos morceaux.

DEVISE.

Thierry : "Mon corps est mon sous-vêtement; que m'importe qu'il soit une ordure enterrée dans la tombe" Fernando Pessoa


Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:3gqfDYValGr2VR9YtEQogy1



Comments: