Randy Twigg

Randy_Twigg1

 

Un héros?

Je serais toujours obsédée par Joey Ramone, et par tout ce qui touche, de près ou de loin, aux Pixies.

Votre premier instrument?

Quand j'avais 8 ans, mon oncle nous a offert, à mon frère et moi, un orgue. J'ai fait un peu n'importe quoi dessus tout en me concentrant sur mes parties de ping-pong. Bref, le premier instrument dont je vraiment suis tombée amoureuse est le violoncelle, à l'âge de 12 ans. J'en ai joué comme une malade à l'école!

Meilleur souvenir sur scène?

Il y en a tellement...  Même officieux, un concert est toujours un moment précieux. Lorsque la foule est heureuse et pète les plombs, cela me rend heureuse, et je rajoute un beau souvenir à ma longue liste!

Pire souvenir?

À chaque fois que la police a débarqué en plein milieu du concert. Même si ça fait des histoires intéressantes à raconter, être interrompu brutalement casse dramatiquement l'ambiance.

Pourquoi avoir déménagé à Berlin?

Parce que c'est the place to be!  On peut le sentir dès qu'on sort de l'avion. Il y a beaucoup d'artistes qui y travaillent, et beaucoup de parcs où glander. Berlin est un endroit merveilleux pour allier le travail et le loisir, c'est bien connu...

Votre nouvel album?

Catchy et en dessous de la ceinture.

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

 

Retrouvez l'artiste sur son espace et sur Randy Twigg




Comments: