Trentemoller

Trentemoller-Philippe-Mazzoni

Je ne définis jamais un album avant qu’il ne soit terminé. J’écris et j’enregistre en même temps. Je fais tout dans un grand bordel, avec peut être quelques éléments au piano mais, très vite, je vais en studio pour les rythmes et la recherche sonore. Tout s’enchaine de chanson en chanson. Si je panique, je ne force rien, je rentre me coucher. Faire un album doit être un processus ouvert.

J’ai débuté dans les années 1990. Et c’est toujours aussi bien ! J’aime jouer, être en tournée, commencer à écrire une nouvelle chanson. Ce qui reste difficile, c’est de penser à la pression des gens : vont-ils aimer ou pas ? 

Pour moi, la musique est avant tout fictionnelle. C’est une autre histoire, même si on s’inspire de notre vécu. On s’imagine d’autres choses que nos propres vies. La musique te permet de créer ton propre film intérieur.

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace 



Comments: