El Vy

El Vy-Philippe-Mazzoni 3

 

MATT BERNINGER & BRENT KNOPF

 

L'AMITIÉ

BRENT KNOPF : Matt et moi nous nous sommes rencontrés il y a 12 ans à Portland. Matt est sensible et drôle, mais c’est seulement plus tard que nous avons réussi à davantage nous connaître. D’autant plus du point de vue créatif. C’est avec Return to the Moon que nous sommes devenus vraiment très amis. Et c'est ce que nous racontons précisément dans ces chansons...

LE DUO

MATT BERNINGER : Brent et moi nous en parlions depuis 5 ans. Nous avons travaillé très lentement, car nous voulions prendre notre temps et nous étions aussi très occupés avec nos groupes respectifs (The National pour Matt, Menomena pour Brent, ndlr). Nous souhaitions partager des chansons, collaborer sans stress, travailler sur un morceau, revenir dessus de temps en temps. Pas de pression, pas d’attente. Les chansons ont pu venir très vite, d’autres pas du tout, certaines longues pauses ont été nécessaires. EL VY, c’est le fruit d’un travail organique. 

UN REGRET ?

MATT : Le dernier morceau, « Careless », est trop triste. Cher auditeur, il ne faut pas rester là dessus. Nous n’aurions jamais du la mettre en dernier! 

BRENT : Sinon, tout est parfait !

LEONARD COHEN 

MATT :  J’adore Leonard Cohen, passionnément, ce qui s’entend dans certains titres, notamment « Sleeping Light »: j’imaginais des personnages très Cohen, très séduisants. 

BRENT : Il fait partie de notre ADN musical depuis toujours. Nous ne pouvions pas ne pas l’inviter.

RETURN TO THE MOON

MATT : C’est un bon titre pour un film, un livre, un album... Cela fonctionne très bien car il interpelle beaucoup de choses : l’Amérique, l’histoire, la politique, la science-fiction, la poésie, le surréalisme, l’enfance et la naïveté. Quand nous étions petits, la lune paraissait inaccessible, et pleine de rêves… Nous avons essayé de l'atteindre, le temps d'un disque.

 

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace



Comments: