Wave Machines

Wave Machines-Philippe-Mazzoni

TIM BRUZON

POLLEN.

Ce titre sonnait bien, vu que nous donnions à la fois naissance, du point de vue artistique, à un nouvel album et, du point de vue personnel, à trois enfants!

RÉCEPTION(S).

Que les gens aiment ce nouveau disque, voilà notre souhait. Qu'ils apprennent à l'aimer au fil du temps ou que ce soit un coup de foudre, le principal est qu'ils lui donnent une chance de grandir à travers eux. Rien de pire que l'indifférence: je préfère qu'on critique méchamment l'album plutôt qu'on l'ignore.

INFLUENCES.

Quand j'avais douze ans, je n'écoutais que du rock: AC/DC, les Doors, Led Zeppelin, bref, de la musique qui me faisait jouer au guitar hero. Ce n'est que plus tard que j'ai plongé dans l'électronique d'Autechre, Aphex Twin ou Boards of Canada. Aujourd'hui, quand j'écris des morceaux, je n'écoute surtout pas la radio ou d'autres groupes... C'est l'une des choses les plus réjouissantes lorsqu'on termine un album: pouvoir enfin se détendre le cerveau avec la musique des autres! 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:1WtVzgKxZBIRqQ1m0Ht8bu1



Comments: