Thea Hjelmeland

Thea Hjemeland 2-Philippe-Mazzoni

 

 

La première chanson que vous n'ayez jamais chanté?

Ca doit être celle que mon père ne cessait de fredonner: "Arabian Love Call" d'Art Neville. Le refrain à la "ayayayaaaay" est une mélodie que je n'ai jamais oublié, et très facile à chanter quand on est enfant. 

 

Votre premier concert?

Depuis le jardin d'enfants, je chante à tous les événements possibles et inimaginables. Mais mon premier vrai concert avec mes propres chansons, j'avais treize ans.

 

La première chanson enregistrée pour votre albumOh, The Third ?

"Perfume", en 2007, deux ans avant toutes les autres. Après, j'ai beaucoup voyagé avant de revenir sur mon disque. Cette chanson est magique...

 

La première fois que vous vous êtes sentie musicienne?

J'ai su très tôt que c'était mon destin, mais comme c'est un job assez difficile, j'ai mis des années avant de me décider à me lancer dans une carrière musicale. Je crois que c'est juste avant d'enregistrer Oh, The Third que je me suis dit: ça y est, tu as choisi.


Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:6NS8hbIfDXUWOd8nzYLNED1



Comments: