Amanda Palmer

Amanda Palmer-Philippe-Mazzoni

 

THEATRE IS EVIL. J’espère qu’il ne tombera pas entre de mauvaises mains... Il fallait que je me libère de mon label et que je sacrifie cet album au profit d’autres projets. Tout en sachant qu’il serait bon et je ne voulais rien foutre en l’air. Je savais qu’il fallait attendre le bon moment. J’ai l’habitude de ne pas être mainstream, et j'espère bien que ça ne changera pas.

LA SÉRÉNITÉ. Je ne sais pas ce que c'est, je la recherche toujours. Mais j’évite aussi d’avoir peur, j'ai grandi avec trop d'angoisses aux trousses et maintenant, je suis heureuse de vieillir. J’aime tellement ce que je suis aujourd’hui.

L'ENGAGEMENT? Je lutte contre mon embourgeoisement, à faire du yoga et d’autres trucs dans le même genre. Cela me terrorise. Car je ne veux pas être sur un nuage. J’utilise le yoga pour qu’il me procure de la force et de l’énergie - pas pour me ramollir!

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:27AO1nHsQpWHS8piq9kUES1



Comments: