Calexico

Calexico 2-Philippe-Mazzoni

 

JOEY BURNS: Algiers est venu lentement, après un travail de longue haleine, des bandes originales comme celle du film sur Dylan, I'm Not There, qui nous a transportés. Nous avons eu de la chance, sur ce coup-là.

JOHN CONVERTINO: Oui, Algiers a pris du temps. Et c’était très bien qu’on le prenne ce temps. Nous devions passer par certaines expériences. Joey a eu ses jumeaux, moi j'ai appris beaucoup de ma femme qui bossait son doctorat... Après seulement, on a pu s’assoir et écrire. On est alors allés à Algiers, une petite ville en face de la Nouvelle Orléans. 

JOEY: Ce n’est pas un lieu touristique du tout, qui n'a pas été touché par la tornade. Il y a une rivière. C'est beau, plein d'inspirations...

JOHN: L'artwork de l'album, c'est encore un rapport avec la mer. J’ai grandi sur l’eau, à coté d’une falaise. En Arizona, l'organique nous définit à tout jamais.

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:0pZCQeDMr8tWXxRVmc6bM81



Comments: