The Magnetic North

The-Magnetic-North-Philippe-Mazzoni

 

Pourriez-vous nous raconter votre rêve à propos de Betty Corrigall, qui a inspiré Orkney Symphony of The Magnetic North ?

ERLAND COOPER J'ai rêvé trois fois de Betty. D'abord, elle me donnait le nom de toutes les chansons du disque, et l'atmosphère, et la musique de mon rêve était un remix du titre "Hilife" de Syd Matters, par Simon Tong (un autre membre du groupe, ndlr).La deuxième fois, elle s'est transformée en Hannah Peel (la chanteuse du groupe, ndlr). Et la troisième fois, elle m'a dit de me dépêcher de finir l'album. Nous avons tout fait pour lui faire plaisir... J'espère qu'elle a apprécié.

Comment définir l'ambiance des îles Orcades ?

C'est un poète local nommé George Mackay Brown qui en parle le mieux: "l'essence de la magie des Orcades réside dans le silence, la solitude et le long et profond rythme de la mer et de la terre, de l'obscurité et de la lumière."

Votre plus beau souvenir durant l'enregistrement de l'album?

Regarder Simon et Hannah traverser la Bay of Skaill et, plus tard, s'assoir la jetée devant ma maison de Stromness en buvant une tasse de thé. Derrière eux, un crépuscule rougeoyant tombait sur une mer calme...

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:2sO3ITzbEmALfoRLTQOhQk1



Comments: