Michael Kiwanuka

Michael-Kiwanuka-Philippe-Mazzoni

  

DÉBUTS. Je suis né et j'ai grandi à Londres, au nord de la ville. Aujourd’hui, je vis à Camden. J’ai fait des études normales, sans grande conviction, et après le bac je suis allé à la fac pour faire plaisir à ma mère – mais en musicologie, question de me rapprocher plus de la musique. Je n’avais aucun contact, aucune connexion, mais je me suis débrouillé tout seul. Or, je n’avais toujours pas assez de temps pour mes chansons, et j’ai laissé tomber au bout de deux ans. J’avais 20 ans, et j’ai vécu de petits boulots et de musique.

HOME AGAIN. J’étais très heureux la première fois que j'ai écouté mon album en entier, en mastering. C'était en janvier dernier. C'est un album enthousiaste, rempli de bonnes vibrations. Il faut dire que tout me remplit de joie. Par exemple, j’adore être en tour bus et manger des sandwiches sur les aires d'autoroute... pour l'instant!

LA MUSIQUE. Ne plus jouer ni même écouter de la musique serait un supplice. J’aimerais avoir une carrière cohérente, m’inscrire dans une vraie longévité. Je ne suis pas du genre à vouloir me brûler les ailes. Mais c’est aujourd’hui que tout se décide, je le sais... J'essaye de garder la tête froide: il faut de l’émotion, de l’énergie et une bonne dose de solitude pour faire une bonne chanson. 

OUGANDA. Mes parents écoutaient des groupes américains, et, pour ma part, je me suis toujours senti anglais, sans pour autant renier mes origines africaines. Je rêve d'aller jouer en Ouganda. Ce serait très important pour mes parents, pour mon identité. 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace et Spotifyspotify:album:6b7DeWxueaZY0NNReD6TrK1



Comments: