Lambchop

LampshopPhilippeMazzoni

 

KURT WAGNER: J’ai recommencé la peinture après 2008, en Ohio. Dans un atelier. Je n’étais pas prêt à revenir à la musique. Et puis l’idée est venue de marier les deux en peignant une chanson. Tout se connecte dans le temps l’espace, dans l’instant. Toutes les chansons de Mr. M sont des portraits. Ce qui change, c’est la personne, le visage. Memphis, Le Tennessee...

J'ai commencé ma carrière en 1986... Je suis si heureux d’avoir pu réussir à faire de la musique aussi longtemps, car rien n’est acquis. Il y avait même de la place pour cet album. Mon onzième, tout de même!

Aujourd’hui tout le monde peut faire de tout grâce à la technologie. Il y a plus de groupes indés que jamais. Tant de disques, tant de concerts... C’est fantastique, mais dans la vie formelle d'un artiste, c’est très dur, et l’économie est complètement folle. J’ai la foi, et j’ai toujours voulu faire que de la musique que je sois capable de la ressentir. Or, je suis mis au défi par le contexte compétitif. C'est très douloureux... mais je garde mon optimisme, en évitant de devenir complètement apathique ou de me réfugier dans un coin, tout au fond.

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

 

 Retrouver l'artiste sur son espace et Spotify

 

spotify:album:2zLf7rcOLg4P1ru4kaSDJl1



Comments: