Clara Luciani

Clara-LucianiPhilippe-Mazzoni 3-1

 

 Clara-LucianiPhilippe-Mazzoni 2-1

 

EDUCATION ARTISTIQUE

Je n'ai pas reçu d'éducation musicale à proprement parler dans la mesure ou je n'ai jamais pris de cours de musique ou de chant. En revanche, j'ai grandi dans une famille ou la musique était au centre de tout. Mon père jouait de la guitare et de la basse sans arrêt, il y avait beaucoup de disques dans la maison et c'est donc très naturellement que je me suis mise à écrire des chansons en achetant ma première guitare vers l'âge de 11 ans. Au delà de la musique, ma mère m'a toujours sensibilisé à l'art et à la lecture. Je viens d'un milieu très modeste, et en nous traînant, ma sœur et moi, dans les bibliothèques et les musées dès qu'elle en avait l'occasion, ma mère avait la conviction qu'elle nous donnait les clés pour nous élever et nous épanouir. Je crois qu'elle avait raison.

FEMMES MODÈLES

Beaucoup de femmes ont été mes modèles. J'ai souvenir de ma chambre d'ados comme d'un autel dressé à ces idoles là que j'avais épinglé sur mon mur et auxquelles je rêvais sans cesse. Il n'y a pas eu que des musiciennes, j'ai été fascinée autant par Virginia Woolf, Colette, Duras, Annie Ernaux que par Patti Smith et PJ Harvey. Ce sont toutes des femmes combatives et je mourais d'envie de leur ressembler. En prenant mon courage à deux mains et en me lançant seule sur scène, j'avais l'impression de porter un petit peu de leur flambeau.

LA NOUVELLE SCENE FRANCAISE

C'est formidable que la scène francophone connaisse cet essor-là, cette richesse. Je rencontre sur la route des gens doués et inspirants tels que Francois and the Atlas Mountains ou Juliette Armanet…

CHANTER EN FRANÇAIS

On s'est habitué à ce que ce soit la norme. Mais, en fin de compte, c'est assez illogique d'écrire dans une langue qui n'est pas la notre. Personnellement je dispose d'un anglais assez approximatif et je n'arriverais jamais à retranscrire mes sentiments avec autant de fidélité dans une langue étrangère… alors la question ne se pose pas vraiment!

 

 

Texte: Sophie Rosemont Photo: Philippe Mazzoni

Retrouvez l'artiste sur son espace



Comments: